Cette année la mode féminine est au sweat, ce top so casual qui se porte avec un jean

pour un effet décontracté/chic.

 

J'avoue, j'ai suivi le mouvement tête baissée...et honnêtement, je n'ai aucun regret!

J'avais néanmoins des idées bien précises en tête:

une envie de gris et rouge avec une touche de kibrille

et une bonne pincée de féminité...

 

_DSC3881

Sweat adapté du modèle 109B, top à manches marteau, burda 12/2011, taille 36

 

 

_DSC3888

Déco ambiance cerisier japonais créée à partir de plusieurs motifs glanés sur le net,

flex chromé et floque rouge carmin, happyflex

 

_DSC3886_DSC3889

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A la base, le modèle présente des manches simples, 3/4, et une encolure avec un parement.

J'ai adapté mes finitions pour un look plus sportwear

 

_DSC3885

 

_DSC3883

Molleton fin gris chiné, Les coupons de Saint Pierre

 

_DSC4122

 

_DSC4115

 

_DSC4117_DSC4113

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'aime vraiment beaucoup la forme de ce top.

J'ai d'ailleurs réalisé une seconde version,

que j'ai portée au réveillon de noël, agrémentée des bijoux qui allaient bien

 

_DSC3868

 

Le col est cette fois cousu comme prévu dans le magazine, avec une finition

sur l'envers au point invisible, pour plus de finesse.

 

_DSC3861

 

J'ai conservé mes extrémités de manches et ma bordure taille en jersey, façon bord côte,

afin de ressérer un peu l'ampleur du modèle sur ces points précis.

Par rapport à mon choix de tissu, j'ai choisi de réduire le patron au niveau des épaules

mais aussi des cotés et de la taille,

pour obtenir un top un peu plus ajusté, même s'il garde un esprit loose.

 

_DSC3859_DSC3862

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

gros plan sur l'emmanchure marteau

_DSC3867

Flanelle fine tartan violine/parme et jersey aubergine, Toto

 

 

_DSC4099

 

_DSC4104

 

_DSC4107

 

_DSC4102

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

_DSC4101

 

_DSC4103

 

 

Je retourne de ce pas à la couture, afin être prête pour le très attendu défi du 5 janvier...

 

à bientôt